The Knights of Destruction


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 18 le Dim 1 Mai - 16:26:10
Derniers sujets
» La taverne est ouverte!
par Juuee Mar 3 Juil - 23:38:22

» ecuyer dispo
par Nikwakwa Mer 17 Aoû - 16:26:47

» mes escapades chez les autres ordres
par ephilith Mar 16 Aoû - 20:01:44

» Nouvelle vertion Changements, Beugs et Fail!
par Indoril Mer 22 Juin - 19:09:15

» demande de maitre
par Indoril Mer 25 Mai - 16:08:24

Meilleurs posteurs
Indoril
 
Naim Tenebreux
 
Nikwakwa
 
Juuee
 
thetourmenteur
 
Le Sombre
 
Gamlin
 
ArkOr
 
retro
 
Bibers
 

Partagez | 
 

 Rawian 1, La destinée d'un héros

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Que pensez vous de ce livre
-ron pich
0%
 0% [ 0 ]
-Genial!
100%
 100% [ 2 ]
-Moyen
0%
 0% [ 0 ]
-Decevant
0%
 0% [ 0 ]
-Sans opinion
0%
 0% [ 0 ]
-Sympa
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Le Sombre
Chevalier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Humeur : Humeur pommière

MessageSujet: Rawian 1, La destinée d'un héros   Sam 21 Aoû - 17:29:28

Le sombre&co qui nous a deja présenté l'histoire de la chèvre maudite (qui c'es- vite arrété , suite a un bide commerciale ) vous prensente le debut du premier tome de la saga Rawian)


Chapitre 1 : Un hurlement de mauvaise augure

Ce jour était comme d’habitude sur les collines de Lanborg : le vent soufflait dans la plaine désolé, les éclairs zébraient le ciel, seuls quelques oiseaux osaient s’aventurer par ici ; et un homme, qualifié de fou. Comme d’habitude, il rentrait chez lui, même si personne en ce temps ne savait déterminer qui il était. Les gens du village le voyaient malfaisant, la rumeur disait qu’il était un mort, ressuscité à Lanborg. Lui s’en fichait. Il n’avait que faire des villageois. Même si un jour ils voulaient le tuer, il savait qu’il était plus fort qu’eux. Il rentra chez lui- une caverne noire comme la cendre -et alluma une bougie. Cependant quelque chose le frappa : tout était comme avant, mais il avait le sentiment que quelque chose manquait. Pris par la panique, il bougea vite la pierre qui retenait la chose. L’enchantement était rompu. Pris par la terreur, il l’homme savait ce que cela voulait dire : premièrement, son ennemi savait qu’il était de retour, et où il se cachait. Deuxièmement, l’objet auquel il tenait le plus venait de se faire voler. Ou désintégrer. Bref, il était en très mauvaise posture. Il s’était douté qu’il ne pourrait jamais protéger ce parchemin très longtemps, mais il était surpris que l’ennemi le retrouve aussi vite. Il lui fallait agir plus vite que l’ennemi, cette fois-ci. Heureusement, il avait un plan. Il rassembla quelques affaires, puis sortit et émit un sifflement strident.
Son pégase arriva. Dans ce monde, les pégases ne sont pas rares , et ils sont des montures volantes très rapides.
Sa destination: Rawian , son pays, hélas théatre de guerres avec un autre pays , Lanss, un pays ou si tu egorge le mouton de ton voisin , tu aura 3 mois de prison . Plus que si t'egorge une vingtaine d'ennemi.

Depuis 10 ans , la guerre s'était arrêté , pour on ne sait quelle raison. Lui le savait. Il savait aussi que , hélas , elle allait recommencer...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Sombre
Chevalier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Humeur : Humeur pommière

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Sam 21 Aoû - 19:49:23

Chapitre 2: Un homme enflammé


Ephyr s'ennuyait. Comme d'habitude , il chassait le Deima , sorte de daim , avec des cornes blanches et noirs , et aux pattes bien plus grosses que l'animal terrestre. Il était répuuté meilleur chasseur du village. Normal ,il chassait pour survivre depuis qu'il avait 10 ans, c'est a dire depuis 5 ans. Il vivait en Rawian depuis toujours , mais il avait souvent chagé de village , car il était totalement orphelin.Ses parents seraient morts quand il avait 3 mois , lors d'une attaque du pays ennemi.
La, il se trouvait sur un plaine entourée de montagne. Il appelait cet endroit le piège. En effet , si un deima se trouvait la , il ne pourrait pas s'enfuir assez rapidement a cause de la pente.
Debout sur un rocher , il encocha une flèche a son arc. Visa . Retint son souffle.Decocha la flèche , et sans prendre la peine de regarder si le projectile avait atteint l'animal , réencocha une flèche, et retira. Les deux flèches firent mouches, et le troupeau , affolé par la mort de deux de ses membres , s"emballa. Encore plus simple. Enffet , lorsque les deima , s'emballent , c'est la lois du plus rapide. Ephyr vit ce qu'il voyait toujours. Dans l'agitation , 2 Deima se cognèrent, a pleine charge, et perdirent connaissance. Le reste du troupeau les abandonna. Ephyr s'approcha des corps. Il vit les 2 deima , des mâles ,qui saignaient de la tête.Il en tua un , le plus bléssé , et laissa l'autre. Trois deima lui suffirait pour manger pendant quelques jours. Il en vendrait un ,et avec l'argfent s'acheterais quelques legumes , de quoi avoir quand même de quoi manger équilibrer.Il chargea les 3 deima sur son traineau. Il s'appretait a partir quand il entendit un cri . Un petit gemissement. Ephyr se retourna et vit un deimio* abandonné par ses parents dans la cohue . Ephyr ne voulut pas l'abandonner comme il l'avait été. Et le mâle encore assomé l'aurait abandonner. L'archer grogna de mécontentement , et pris le petit avec lui.

Il rentra dans son village au bas de la colline , ce qui était plus pratique pour ramener son butin de chasse. N'ayant jamais eu , malgré ses économies , de quoi s'acheter une maison, les habitants du village se relayaient pour l'héberger contre un coup de main. En ce moment , il vivait chez Brok,le forgeron. Symbole même de la force et de la gentillesse, Brok était un brave homme toujours serieux dans son travail. Grand, il commencait a devenir vieux , mais son crâne n'etait pas encore degarni , et ses muscles étaient toujours saillants. 2tant un des plus vieux du village , il connaissait tout le monde mieux que personne. Ainsi , Ephyr se dirigea vers la forge , d'où raisonnait , comme toujours , des bruits de metaux s'entrechoquant. L'archer vit que le forgeron s'adonner a creer une épée. Ephyr n'avait jamais vu d'autres épées , mais il était tout de même convaincut que Brok faisait les plus beau pommeaux aux monde. Et la plupart des voyageurs aussi, ce qui faisait que les affaires du forgeron marchaient bien. Ephyr salua Brok , qui,en pleine concentration, ne repondit pas, et il monta dans sa chambre , après avoir déposé sa chasse a la cave. A peine était-il rentrer dans sa chambre qu'un cri à l'exterieur retentit. Il ouvrit rapidement sa fenetre, et vit trois pegases. L4un sembalait poursuivit par les autres , et les deux tiraient à l'arbalète sur le premier. Ephyr accouru dehors. Les pegases s'approchaient d'au-dessus du village , quand la monture du poursuivit se prit une flèche dans l'epaule. Aussitot le contact entre le fer et la peau etablit que le pegase ommenca a prendre feu , ainsi que son cavalier. Inutile de vous dire que le pegase ne put continuer a voler et s'ecrasa sur la place du village. Quand Ephyr arriva, le pegase était mort , et le cavalier n'en avait plus pour longtemps.Seuls quelques murmures arrivèrent a à l'oreille d'Ephyr:
-Ils.....reviennent..

* Un deimio et le petit du deima

_________________


Dernière édition par Le Sombre le Dim 22 Aoû - 11:12:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Nikwakwa
Incorruptible arbitre
avatar

Masculin Nombre de messages : 5003
Humeur : Bof... Changeante...

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Sam 21 Aoû - 20:42:09

Tiens ça faisait longtemps ^^
Bon pour l'instant j'aime bien, j'attends de voir la suite, mais je trouve que tu as un réel talent.

_________________
Combattre & Vaincre !

Revenir en haut Aller en bas
Le Sombre
Chevalier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Humeur : Humeur pommière

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Dim 22 Aoû - 10:49:02

merci , ca me fait plaisir ^^
Pour que ce soit bien classer , je vais editer mes messages , pour que chcun fasse un chapitre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Sombre
Chevalier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Humeur : Humeur pommière

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Dim 22 Aoû - 11:38:06

Chapitre 3: Plan A

Ephyr se demandait ce que cela voulait dire, quand il fut rejoint par Brok. Le forgeron lui demanda:
-Que c'est-il passé ?
-Un pegase tué par des soldats sur d'autres pégases, répondit simplement Ephyr.La chute lui a été mortel , comme son cavalier.
Brok se mit à réfléchir , puis dit:
-Quand je suis sortit , j'ai vu une sorte de boule de feu descendre du ciel. Un flèche, même enflammé, ne peut bruler a ce point en si peu de temps.
Ephyr comprit tout de suite ce que Brok voulait insinuer. De la magie.
Les mages n'etaient pas si rares, mais très peu se ralliaient entierement a la cause d'un pays.
Les ennemis en avait bien quelques dans leurs rangs , mais ill ne les auraient pas envoyés pour combattre un petit pégase coursier. Mais dans ce cas, comment le coursier était-il mort ?
Brok avait la solution. Forgeron de son état, il savait que les armes étaient magiques. Les armes magiques sont créées par des forgerons,mais pas n'importe lequels. Par exemple, Brok même s'il excellait dans sa profession, il n'aurait jamais réussi à fabriquer une arme magique. Du moins pas tout seul.
Les forgirama, le nom de ceux qui forgent des armes magiques, sont plus rares que les mages. Au fond, n'importe quel forgeron aurait pu le devenir, il suffisait juste d'avoir un bon maître. C'est la que cela coinçait: les forgirama, toujours plongés dans leur experience, ne voulaient generalement pas qu'un apprentit vienne et risque de tout faire detruire au moindre faux pas. Seul les fauchés prenaient un apprenti. et vu le prix des armes magiques, peu de forgirama était fauchés.
La rumeur semblait donc se verifier. Quelque années auparavant, un homme,habillé de lambeaux, tiraillé par des blessures cicatrisantes un peu partout, était arrivé au village. Il raconta qu'il s'était infiltré en Lauss, et qu'il avait vu, a 50 kilomètres de la frontière, un batiment énorme. Quand il avait regardé par la fenêtre, il voyait un maître forgirama donner cours à une trentaine d'élève.Puis, quand il aurait voulu repartir en Rawian, il aurait été vu par une patrouille, et malgré un bon cheval, la fuite ne fut pas facile, et toutes les cicatrices sont des marques de flèches.

Brok exposa à Ephyr son point de vus, et le jeune homme l'approuva. Si l'ennemi était armé de flèches magiques, la fuite était la meilleurs solution. Pendant que Brok rassemblait tout le village, Ephyr fut charger de prendre ses affaires et celles du forgeron. Pendant qu'il prenait ses affaires, il entendit un petit gemissement. Il vit le Deimio allongé sur son lit.Il ne pouvait pas l'abandonner. Heureusement, suite a avoir été classés proie de choix par les predateurs, les deimios grandissent très vite. Ephyr se resolut a l'emmener et a le relacher quand il aura acquis la taile adulte. Ainsi, il chargea le cheval de Brok avec les sacs, et l'homme et la monture se dirigèrent vers la place du village, la où Brok avait rassemblé les villageois.Quand il arriva, il vit Brok en train discuter avec le maire. Ephyr vit au visage du forgeron que la discussion ne prenait pas le tournant souhaité. L'homme dit quelque chose au maire puis alla rejoindre Ephyr, qui s'empressa de le questionner:
-Que se passe-t-il?
-Ces idiot disent qu'ils veulent defendre le village, repondit Brok...Ils disent que la fuite n'est que le plan B, celui de secours...
-Et nous, nous faisons quoi ?
-Nous partons, fiston. Allons nous établir dans la montagne. J'ai un repaire, là-bas..
Brok prit le cheval et le conduit a la sortie du village arrière. Ephyr, l'arc à la main, le suivit, et quand il l'eu rejoint, ils partirent sur le sentier menant au montagnes. Au bout de 4 heures de marche, l'air commença à être froid. Ephyr ne chassait jamais par là, et il avait l'impression que le paysage repassait en boucle. L'herbe se succedait à l'herbe, les arbres aux arbres, les roches aux roches.Epyr, fatigué, fit une pause. Avec un telescope dont il se servait pour repérer le gibier, il observa son village, en contrebas. Une barricade improvisé était dréssé à l'entrée, composé de meubles et d'objets divers.Presque tous les villageois étaient armés d'un arc, sauf quelques un, comme le fermier, qui avaient une fourche. Il regarda un peu plus loin et vit trois bataillons de soldats. Malheureusement pour les villageois, c'étaient des ennemis.

Chaqe bataillons étaient formés de trois pegases montés, D'une quinzaine de soldats, d'une vingtaine d'archer, de quelques chevux et d'un général sur un Roldas. Les roldats sont des sangliers énormes, avec les griffes aux pattes, et une metabolisme carnivore. En capturer un était dur, mais dès qu'on en avait 2, on pouvait faire un élevage.
Malgré leurs apparences , ils vivent des centaines d'années.Mais très peu arrivent a cette âge très avancés , car , les lois de la nature font que souvent , y'a autant de victime carnivore que de herbivore lors de chasses au gibiers.
Ls paysans firent une vollée de flèches das les rangs ennemis.Bilan:2 morts, 1 bléssé grave, et quelques bléssés légers, les boucliers ont absorbés le reste. Riposte bien plus precise, et avec bien plus de puissance de feu. Les premières flèches firent des trous dans la barricades et continuèrent leur chemin dans le ventre des villageois.Les secondes firent exploer les barricades , dans une deflagration vertes , composés de bois explosé et de divers organes humain.
A ce moment la, Brok vit la faiblesse d'Ephyr voyant les gens qui l'avait soutenu mourir dans une fin aussi atroce.Et l'home savait qu'il n'avait encore rien vu.
En effet , la , le general ennemi lacha la corde de son arc. et la flèche se planta dans le sol , et une gigantesque collone de flamme parcourut 150 mètres , soufflant le reste de la barricade , les villageois qui n'avait pas encore compris qu'ils devaient se planquer, les mutilés ne pouvant plus bouger , et 4 maisons, reduits presque imméditement en cendres. Puis l'armée chargea sur le peu de gens ayant survecut, et seul le maire , disposant d'un cheval, parvint a s'enfuir dans le même chemin qu'Ephyr et Brok. Quand il arriva a leur hauteur , Brok , armé d'un regard sombre , dit d'une voix mauvaise:
-On passe au plan B ?




















_________________


Dernière édition par Le Sombre le Mar 7 Sep - 16:52:24, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juuee
Nouvelle au parthénon
avatar

Féminin Nombre de messages : 4257

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Lun 23 Aoû - 0:55:15

C'est vraiment bien! Continue d'même! Smile

_________________
alien









Revenir en haut Aller en bas
Le Sombre
Chevalier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Humeur : Humeur pommière

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Mar 7 Sep - 17:07:39

Chapitre 4:Plan B

Ils continuèrent le chemin rocailleux avec plus de vitesse, n'excluant pas l'idée que l'ennemi les poursuivait. Ephyr , dans sa detresse , posait des questions sur l'histoire de la guerren auxquels le forgeron ne repondait pas , se concentrant sur le chemin. Jusqu'a ce que Ephyr posa cette question:
-Pourquoi ont-ils envoyés tout une armée contre un pauvre village? Pourquoi se sont-ils acharnés sur un pégases coursiers?
Le forgeron s'accorda quelques seconde avant de répondre:
- Le roi du Lanss est un exellent stratège, et il a eu plusieurs années pour affiner sa stratégie. Chaque chose et reflechi.Peut-être veut-il quelque chose....de rare...de fort.
Brok s'interromptit et accelera la marche. Ephyr comprit que Brok n'avait pas l'intention de continuer a parler.
Ils continuèrent ainsi pendant des heures.L'air commenca a devenir froid. De temps en temps, un bruit les faisaient se cacher, Brok croyant que c'etaient des ennemis. Mais ils ne virent que quelques animaux, malgré qu'un Loup des montagnes les attaqua. Les loups de montagnes de ce monde sont environ 1,5 fois plus grands, mais ils ont a peu près la même force que les loups de Terre. La principale difference est que ses loups peuvent marcher sur les flancs presque verticale des montagnes sans être incommodés, et surtout leur vitesse est inimaginable.Heureusement , celui-ci n'etait pas très affamé , et dès qu'il vit que ses proies étaient armés , il se dit qu'il prendrait son diner ailleurs ...
Ils marchèrent ainsi pendant des kilomètre, ecutant les plaintes de Torio, le maire. La nuit s'etait couchée depuis longtemps quand ils arrivèrent au repère de Brok. POur rentrer , il fallait passer par un tunnel caché sous une souche. Pendant qu'il traversait le souterraien, Ephyr se demanda comment Brok avait construit se repère. SI c'etait lui qu'il l'avait construit.
Arrivés dans cette endroit sur , il s'ecroulèrent tout de suite de fatigue.

Le lendemain , quand Ephyr se releva, il decouvrit que l'interieur était bien plus aménagé a ce qu'il avait vu la veille dans le noir . Cette construction était massive , avec surement des dizaines de pièces. Il était installé sur une banquette en cuir de bestiole qu'il ne connaissait pas.Sa chambre , en pierre , avait également un petit balcon en branche , mais il n'etait pas a ciel ouvert , il etait couvert par des feuillages, laissant filtrer par endroit la lumière de Rhon , leur étoile , correspondant au Soleil chez nous.
Il était seul. Il entreprit donc de se lever , pris son arc et son carquois, et quitta sa chambre.
Le batiment ressemblait a un labyrinthe , mais uyne fois qu'il eut pris ses repères , il fouilla la maison jusqu'à trouver la cuisine, ou Brok et Torio se trouvaint.La lumière était donné par une lampe magique donnant les mêmes eclats que Rhon.
Ephyr ne savait pas quelle heure il était , car il se reperait selon le positionnement de l'astre dans le ciel. Cependant , son système interne declencha un gargoullement , qui fit realiser a Ephyr qu'il n'avait rien manger depuis au moins 16 heures.
Par chance , Brok semblait avoir chassé , car il preparait un gigot . Ephyr ne savait pas de quel animal il s'agissait , car même si était chasseur expert, il avait chassé toujours au même endroit, et ne connaissait que les deima et d'autre bête un peu plus rares.
A ce moment ,Ephyr se souvint du Deimo qu'il avait un deimo a nourrir. Il courrut jusqu'a sa chambre et vit la bête , sur une table basse , en train de s'eveiller doucement. Rapidement , il fouilla son sac , et en sorti une des provisions qu'il avait pris au village: du lait. Il le servit au deimo , qui , visiblement affamé , lapa tout en moins e 30 secondes.
Ephyr en profita pour l'observer. Depuis qu'il l'avait recuilli , la veille , il avait qulque chose de different .... Ephyr comprit : la taille ! Le deimo n'etait pas loin d'avoir doublé de taille en une jornée . Ephr trouvat invraisemblable les caractères utilisés par les animaux pour leurs survies.
Dès que l'animal fut rassasié , Ephyr le prit dans ses bras, et alldans la cuisine.Brok avait fini de faire a manger, et la tableetait deja prete Des qu'il vit la bête, il s'exclama en riant:
-Tu ramène a anger pour demain ?
Ephyr lui aresa un regard de lassitude. En effet, le forgeron se moquait souvent de samanie de ramener tous les animaux abandonnés chez lui.Mais il savait que le forgeron se moquait comme ça , il prit donc une approche plus neutre:
-Non , c'est un deimo , ça ne se voit pas ?
-Tu n'as aucun humour ,Ephyr ... Mange un peu ça te feras du bien .
Ephyr prit un couteau et entreprit de decouper la viande.Au bout de quelquesminutes , Brok dit
-Tu ferait mieux de donner un nom a ton animal... Dans la fuite , il pourra nous aider.
Ephyr reflechissasit en effet a cela. Il y reflechit longuement et s'exclama:
-Je vais t'apeller Solwind. Ce nom vient de la langue ancienne , mais j'ai oublié ce qu'il signifie.
Et presque imméditement, il entendit distinctement:
-Ca me va ........

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Sombre
Chevalier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Humeur : Humeur pommière

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Mer 22 Sep - 5:01:40

Chapitre 5 : Des dons inégalables

Epyr se demanda pendant plusieurs secondes s'il n'avait pas révé . Après tout , il etait en manque de sommeil , et la panique aurait pu lui faire cette halucination. Mais il reentendit ctte voix dans sa tête :
-Ca me plait beaucoup. Tempète d'eclat , c'est flatteur , si on fait la traduction.
Brok vit une lueur d'angoisse dans le visage du jeune homme , qui essayait de la dissimuler. Le forgeron lui demanda:
'-Que se passe-t-il, Ephyr?
Ephyr mit quelques secondes a articuler quelque chose :
-L'un de vous a-t-il parler?
Les deux hommes agitèrent leur tête en signe de negation.
-J'ai du rever , murmura Ephyr.
-Que s'est-il passé ?repeta Brok
-J'ai entendu ...une voix dans ma tête...disant qu'elle apreciait le nom........
-Ca doit etre le lien spirituel de Folwind.
Ephyr equarquilla les yeux.
-Le Quoi ?
-Le lien spirituel, repeta Brok.Les aniamaux sont capables de parler engtre eux et aux humains par ce lien. MAis seuls les animaux très intelligent peuvent utiliser cette competence. Ca aurait , selon certain , une portée de 5 mètres.Mais personne n'en est sur , car jusque ici , la seul espèce a y etre arriver sont les dragons, et c'est grace a ce lien que le massacre entre nos deux espèces a pu être arrétés.
Il s'arreta quelques secondes pour reprendre son soufle , et continua:
-Solwind doit être une exception sur ce monde. Ou un precurseur.Et même avec les dragons ;, on n'a jamais pu communiquer par paroles , mais par images telepathiques. Ces bêtes , malgrés que bien plus devellopés que les autres bêtes , se limitent a la nourriture et a la survie de l'espèce. Je me demande comment cela est possible .
Torio le coupa:
-Oui , c'est bien beau tout ca ,mais on a une guerre sur le feu !
Brok le fusilla du regard , mais ne dit rien.Torio continua:
-Je me propose d'aller jusqu'a la capitale , Rawian*, et de discuter de cela avec le souverain actuel.Pendant ce temps , je vous laisse vous debrouiller ....Mais je vous conseille de rejoindre les hauteurs du mont Tarmak , et de vous preparer a vous defendre. En effet , même si nous ne livreront pas notre pays sans nous defendre , La defaite semble assuré.
Brok approuva ce plan.
-Je vais vous preparez un sac de nourriture , et vous partirez maintenant . Nous partirons ce soir , après avoir pris nos affaires.
Ainsi fut fait , et Torio partit en milieu d'après midi , couvert par un épais brouillard.
Durant la fin de la journée, Ephyr et Brok allèrent fouiller la cave de l'abri. Brok semblait utiliser cette abris comme reserve de secours . Des boites constitués de rak** etaient empilés au centre , ainsi que es vetements et des armes pour un petit batailon. Comme si Brok savait que cet instant arriverait. Celui de la destruction.

Ainsi , Ephyr , équipé d'une vste chaude en poil de bête inconnue pour lui , bottes en cuirs , flèches reforcés , arcs améliorer par lui même et chainette d'or pendant autour du cou (Brok la lui avait donné , en signe de bonne chance) , sella Solwind , qui avait doublé de taille en trois jours , et qui était maintenant capable de porter des affaire. Un poignard au manche noir et argenté pendait a sa ceinture. Brok , lui , avait fait dans l'intimidation.Il n'avait pas changé de vetement, mais a son dospendait une pée longue, dans un fourreau d'errain argenté. Malgré son vieil age apparent , Ephyr était quasiment sur que personne ne leur chercherait de ennuis.
Puis Brok laissa voir la chose la plus improbable: sa jument pur sang blang comme le brouillard qui vivait non loin . Elles'appelait Ewka.
Ainsi , équipés , ils partirent en direction des montagnes de Tarmak

*La capitale a le même nom que le pays.
**e metal rendrait impourrisable tout ce qu'on met a ll'interieur....On l'utilise pour garder les cendres des personnages importants.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Sombre
Chevalier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Humeur : Humeur pommière

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Lun 4 Oct - 17:05:29

Carte du continent de Lusian :


wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOO^^^^^^^^^^OOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwOOOOOOAOOOOOOOO^^^^^^^^^^^^OOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO^OOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOORRRROOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwww______________________^^^^^^^^___________wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO^^^^^^^^OOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwwwOOOOOOORRROOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOAOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO^^^^OOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww
wwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwwww


Légende :

w = Mer

O = Plaine
R = Lac
^ = Montagne
____ =Frontière: Nord Rawian, Sud Lauss
A = Capitale


Un peu dur a lire , mais j'en ferais une mieux plus tard sur Photophiltre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Le Sombre
Chevalier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Humeur : Humeur pommière

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Ven 8 Oct - 17:59:55

Chapitre 6 : Ballade en montagne
Ephyr se dirigeait accompagnée de Brok vers Tarmak, la chaine de montagne située au milieu du Rawian . Partant de l'ouest , Il y'a en avait pour 5 jours avec les 3 montures (:Solwind , Ewka , et le cheval de forge de Brok).Cette partie au Sud de Rawian etait assez plate , jusque environ 20 kilomètre de la montagne principalle de la chaine. A partir de la , la pente etait très ardue , mais Brok savait que c'était le seul moyen de fuir la guerre et la destruction de leur pays. Ainsi , ils se mirent en marche. Il s'arretaient de temps en temps a un village , mais ils dormaient chaque soir au milieu de la plainte couverte d'herbe , ou dans une foret , avec un abris de fortune , assemblage de morceeaux de bois et de tronc deracinés par la foudre. pendant chaque arrêt , il voyait le travail que Torio avait fait: pour aller A Rawian , il avait prevenu tous les villages parmis lequels il était passé , et lequels avaient prevenus les autres villages. Des jeunes s'entrainaient a la lance , des protections de cuir a l'ecusson du village étaient créé , les forgerons étaient debordés. Ephyr avait de la pein: il savait que toute resistance etait vaine :il avait vu l'invasion de son village. Des fois , quand il y repensait , des larmes remontaient sur son visage. Des larmes de tristesse. Des larmes de tristesse. Et même des larmes de joie , quand il pensait a sa vengeance futur. IL s'etait promis de detruire celui qui avait detruit sa vie.
De temps en temps , arretant de penser sur le sort du monde , il parlait mentaleent avec SolwindContrairement aux betes , cette anmal avait une intelligence ,et elle etait fulgurante. Digne d'un grand philosophe , ou d'un erudit, sa conversation allait sur des terrains proche , comme l'issue de la guerre selon lui , a des sujets plus loitains , comme combien de continent restent inconnus , qu'est le futur de son espèce. Ephyr était stupefait de la conversation qu'il n'arrivait parfois même pas a suivre. Ephyr s'interrogeait souvent comment Solwind avait acquis une pensée aussi forte , alors que les autresdeima etait au stade des bêtes les plus faciles a chasser de Lusian , leur continent. Il ruminait cette question souvent , car ca l'empechait de penser a autgre chose.
Un beau matin , alors qu'une heure de marche avait seulement été faite, la dure montés commenca. La pente avait commencé a se sentir doucement des la moitié du 2ème jour de marche , mais la , la montagne se dessinait vraiment. Le vent glacial semblait coupée les cimes, et la blancheur immaculée Semblait cacher quelque chose. Ils étaient encore assez en bas , mais la temperature avait deja baisser. La neige fondait sur eux la nuit , les obligeant a faire des relais , histoire d'avancer continuellement: Ephyr avancait En tirant brok sur une civière pendant le jour , Brok faisait pareil la nuit. Il s'arretaient tous les matins , laissant les montures se reposer en allant chercher des vivres , au cas ou.
Brok avait très mal calculé la durée du trajet: Il etaient le soir du 4ème jour , et il etimait faloir au moins 2 jours de plus pour arriver en haut de la cime de la crète glaciale , leur objectif. Le surlendemain , Ephyr passait par un chemin étroit , près d'une pente redesendant jusqu'en bas, quand il vu qu'un rocher bouchait son chemin. Pensant d'abord a le bouger , Il poussa avec les montures , et le rocher ne ougea pas.Ephyr songea a reveiller Brok pour lui demander conseil, mais il ne voulait pas deranger le vieil homme qui avait dea fait trop d'effort. Il rebroussa donc chemin , esperant trouver un autre chemin . Au bout de 5 minutes , il vit une caverne. Mefiant , il glissa a peine la tête , pour s'assurer qu'aucun danger n'etait present . De la , il vit que l'autre coté de la grotte était ouvert , et que cela lui permattait de contourner le rocher.
Rapidement , il fit venir les montures dans ce minuscules tunnel. Avait-il a peine fait trois pas qu'un hurlement sourd se fit entendre , dont les echos se repercutèrent , faisant trembler les stalagtites suspenduent au plafond. Ephyr s'arreta , et comme par reflexe , toutes ses montures se figèrent derrière lui , pour ne pas être blesser , mais quand même pret a aider. Le hurlement n'avait pas reveiller Brok( Ephyr savait que c'etait presque impossible de le reveiller), et Ephyr n'avait pas le temps de le secouer , sans craindre de se faire gober , mastiquer et avaler par la chose qui avait pousser ce hurlement. Ephyr avait vite compris , en tant quje chasseur , que la puissance du cris de la bestiole etait , helas pour lui proportionel a sa taille. Ephyr se saisit de son arc et pria pour que ce soit un gentil herbivore , n'y croyant pas lui-même. La creature se dessina dans les tenebres. Elle avait la taille du cheval de Brok , mais elle était debout. Son corps avait l'air d'etre ecailleux, Et ses pattes avaien l'air developés pour courir.Elle avait une tête de hyène , et une crèt blanche surmontait l'ensemble. Ephyr n'attendit pas d'en savoir plus : il decocha sa première flèche , preparant la prochaine. Si la première flèche fit mouche et se planta dans dans le buste de la bête, les autres manquèrent l'animal , qui s'etait enervés (faut dire que se prendre une flèche dans le corps ne calme pas vraiment les envie meurtrières) et foncait sur Ephyr , qui ne dut que son salut aux montures, car Solwind prit Ephyr sur lui et le conduisit a l'oposée , et que le grand Ewka fit claquer ses sabots dans le tout bas du buste de la bête , qui etait manifestement un mal vut la souffrance inflgés. La , elle poussa un hurlement dechirant qui etourdit Tout le monde pendant quelque secondes. Alors que la bête s'approchait de Ephyr pour surement lui broyel la creture trébucha .Quand Ephyr retrouva un peu ses esprit , il vit la creature a ses pieds , surement morte , avec une douzaines de flèches dans le dos. Il leva la tête et vit vaguement des archers, dont un s'approcha de lui. Et qui avait l'air impassible , même si Ephyr voyait flou .L'archer s'empara d'une gigantesque branche , et la saississant a deux mains , frappa Ephyr. ce dernier ne reussit pas a soutenir la douleur , e il s'evanouit.

_________________


Dernière édition par Le Sombre le Mer 20 Oct - 12:35:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Juuee
Nouvelle au parthénon
avatar

Féminin Nombre de messages : 4257

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Mer 13 Oct - 21:27:12

J'ai éditer ta carte parce que c'était vraiment pas clair, mais ton histoire est très bien!! Smile

_________________
alien









Revenir en haut Aller en bas
Le Sombre
Chevalier
avatar

Masculin Nombre de messages : 1348
Humeur : Humeur pommière

MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   Jeu 21 Oct - 5:00:24

Chapitre 7: Sauveurs....

EPhyr se reveilla doucement , avec un mal de crane epouvantable , la ou on l'avai tapé. Il s'assit quelque minutes , pour recouvrer ses esprit et la vue , qui etait trouble. Ensuite , il se mit a observer sa chambre .La pièce était close , et presque privée de lumière: un eclat parvenait aux yeux d'Ephyr par dessous la porte. Sa couchette , constituées de feuilles tréssées , etait tachée de sang.Il frotta ses mans dans sa tête et fit tomber des particules , de sang séchées. Aucune fenetre. Des que Ephyr reussit a se mettre sur pieds il chercha ses affaires , qu'il ne trouva , a part une autre tenu que celle qu'il portait . Son arc n'etait pas là. L'archer s'approcha lentement de la porte et la poussa . Elle n'etait pas fermée . Il arriva dans une pièce identique à la sienne , a la seule difference qu'un lustre était suspendu au plafond. Brok était allongé dans la couchette. Ephyr alla tout de suite voir s'il allait bien . N'etant pas medecin , il put juste constater que l'homme respirait normalement.
Dans la pièce ou ou Brok avait dormi , il y avait deux portes: une reliant les deux chambres , qu'il avait deja epruné , et une autre , qu'il poussa. Aussitot , Un blizzard glacial le frappa , et referma la porte . il etait dehors , et il ne voyait rien : la luminosité etait grande , et ces yeux encore habitué à la penombre. Il parvint en tatonnant a retrouver la porte , qu'il ouvrit et referma a peine rentrer. Le froid mordant le faisait encore grelloter.

A ce moment , ne voulant pas rester barricader e territoire inconnu , il prit sa couverture de lit , et en fit une sorte de cape, qui lui allait bien , car la couleur etait beige. Ainsi , il etait sur de pouvoir s'aventurer dehors.Ensuite , il destruisit une armoire dans la chambre de Brok , et en fit une sorte de verroux d'interieur . il esperait que Brok , quand il se reveillerais , arriverait a fermer et a se barricader. Sa securité lui importait beaucoup.

Ensuite , pour la deuxième fois , il s'aventuras dans le vent glacial.Fermant et ouvrant les yeux très vite pour s'habituer a la lumière , il decouvrit que la luminosité etait du a de la neigge. Et et il etait sur une montagne ! Une très haute montagne , fcaar en dessous de lui planait des nuages, viravoletant au vent froid si mortel que sa caresse etait aigre et douce a la fois. Sa cape le protegeait malgré tout assez bien. Il se mit a s'aventurait , et vit que le sommet de la montagne etait encore plus haut, et des traces de pas semblable a des chassures humaines montaient jusque la-haut. se rappelant que , dans le desert , même un camp ennemis est le bienvenue , il suivit les traces. Et en haut , il vit une tour . Noire . Brillante. Et que personne ne semblait avoir remarquer , ni même lui en gravissant la montagne. Elle etait pourtant grande.
Il montit , et , près de l'entrée de la tour , vit deux hommes encapuchonés. Ils essaya de leur adresser la parole , mais les deux homme l'ignorèrent , purement et simplement. Il ecida alors de rentrer dans la tour , voir qui habitait dans cette demeure. La porte n'etait pas fermée.
Dans une première pièce, il n'y avait presque rien ... Sauf un panier. Contenant Solwind, dormant. Le deimio ne semblait pas avoir souffert , et se sentait apparemment plutot bien. Il avanca et tomba sur des escaliers , qu'il monta , et ouuvrit une porte. Dans une salle aux meubles d'ebenier noir et aux murs gris-rouge se tenait plusieurs individus. Dont un sur un semblant de trône. Et celui ci dit :
-Je voit que vous vous êtes enfin reveillés.
Ephyr recula instinctivement. Mais la porte s'etait refermée comme par magie. L''individu qui lui avait parlé était encapuchonné, et on ne voyait pas ses traits. Par contre, il vit ceux des serviteurs. Comme dans les legendes, ils avaient les traits.... des elfes. Personne n'était sur qu'ils existaient. Oreilles pointues, yeux clairs et grand, teint.... indescriptible, malgré que proche du teint humain. Ephyr dit, après quelques secondes d'hesitation:
- Qui êtes vous ?
- Mon nom est Skyle.Plus connu sous le surnom de Le Sombre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rawian 1, La destinée d'un héros   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rawian 1, La destinée d'un héros
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BLOG] BIONICLE DESTINÉE, le retour
» [Web] Bionicle Destinée
» Destinée Online
» Un jeune noble destiné à la chevalerie..et à la couture !
» Armes secondaires avec ulti dans la destinée pour chaque classe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Knights of Destruction :: Grande Salle :: Section RP-
Sauter vers: