The Knights of Destruction


 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 18 le Dim 1 Mai - 16:26:10
Derniers sujets
» La taverne est ouverte!
par Juuee Mar 3 Juil - 23:38:22

» ecuyer dispo
par Nikwakwa Mer 17 Aoû - 16:26:47

» mes escapades chez les autres ordres
par ephilith Mar 16 Aoû - 20:01:44

» Nouvelle vertion Changements, Beugs et Fail!
par Indoril Mer 22 Juin - 19:09:15

» demande de maitre
par Indoril Mer 25 Mai - 16:08:24

Meilleurs posteurs
Indoril
 
Naim Tenebreux
 
Nikwakwa
 
Juuee
 
thetourmenteur
 
Le Sombre
 
Gamlin
 
ArkOr
 
retro
 
Bibers
 

Partagez | 
 

 Le Rp du Naim

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Naim Tenebreux
Diplomate révéré
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Humeur : Coeur de pierre

MessageSujet: Le Rp du Naim   Mar 21 Sep - 18:34:41

Le Rp du Naim:

Sommaire

La Découverte

La Quête


Le Ka I

L'ordre & Socialisation

La Victoire Glorifiante

La Défaite

Le Ka II

La Fin

Pour les Commentaires c'est ici

_________________
Naim Tenebreux, Ambassadeur & General de l'ordre The Knight of Destructuion

©Pittchounne


Dernière édition par Naim Tenebreux le Ven 5 Nov - 17:50:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://hardkor.forums-actifs.com/portal.htm
Naim Tenebreux
Diplomate révéré
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Humeur : Coeur de pierre

MessageSujet: Re: Le Rp du Naim   Mar 21 Sep - 18:44:10

La découverte

C’est au début d’une année suffisamment récente pour que nos mémoires s’en souviennent, cependant aussi convenablement éloigné, pour que personne n’en entende parler.
C’est un homme, simple a carrure découpé, un visage raisonnablement charmant, aux courbes gracieuses. Il n’était pas ce que l’on appelle « un homme a femme », en faite il était plutôt simplement lui-même, il n’en donnait ni plus ni moins, il donnait ce qu’il était et personne n’en demandais moins.
Un soir alors qu’il était assis a la taverne de son village, un homme entra, enfin qi l’on peut le qualifié d’être. Tout à fait enfin de compte, il avait bien une forme humaine, mais un corps d’un pigment lilial, comme squelettique. La glace se formait la ou se posait ses pieds, de la buée se formait la ou il respirait, la peur se marquait sur les visages des individus croisant son regard, un regard de flamme avec des yeux azur, mais d’un azur si profond que l’on n’y livre ses plus profondes pensées.
Il examinât chaque recoin de la pièce dans laquelle il se trouvait,

- En faite ce doit être « Il » ou « Elle » qu’il faut dire, se dit notre héros.

Il n’eut pas le temps de penser a cette question car cet homme se tournât alors vers lui aussi lentement qu’il le put. S’approchant pas a pas il se mit a se détailler cet être, le détailler comme on détaille un champ de bataille, bien sur son premier point faible était déjà trouver « Il respire » pensait-il.

- Puis-je m’asseoir, demanda l’homme en noir d’une voix bourru et enroué, comme s’il avait un rhume et qu’un cheval lui eût piétiné la gorge
- Bien sur, répondit notre héros, je ne vois pas pourquoi vous ne pourriez pas la chaise en face de moi est vide mon bon monsieur. (en soulevant son chapeau sur la fin et en poussant la chaise du pied. Allé du cran, de la musique que diable c’est une taverne ou une morgue ici ?, lançât-il aux personnes présentes dans la salle.
- Je vous en remercie bienveillamment, susurrât notre être. J’ai fait un long voyage, et ….
- Non, ne me demandez point cela ne serait pas convenable. TAVERNIER !! Deux chopes de bières, et ne m’arnaques pas cette fois, dit notre héro d’un œil complice.
- Cela ne serait point bon pour les affaires, lançât le tavernier de la même sorte.
Bien sur cette échange notre, être, le remarqua mais ne s’en inquiéta point pour autant.
- Alors dites M’sieur, d’où venez vous comme ça ?
- Auoof, vous savez la d’où je viens n’a pas d’importance, ce qui compte en réalité c’est ce que je vous propose.
- Et que me proposez-vous ?
- Une quête. Une quête d’u…
- Je ne suis pas intéresser, je ne recherche ni gloire ni honneur, car j’ai déjà tout ce qu’il me faut ici.
- Vous dites non avant même de savoir ce que je souhaite vous proposez.
- Eh bien allez-y je vous écoute, je vous suis toute Ouïe maintenant.
- Pour commencer je dirai qu’il s’agit d’un voyage, un simple petit voyage aller retour. Enormément de citoyen, ont tenté ce voyage, d’un million de personne y sont allé et des milliers y sont encore en chemin. Vous devrez traverser des bourgades dont vous n’avez jamais vu, des forêts aussi dense que de l’herbe des monstres aussi puissants, que le feu lui-même, des ….
- Ça va j’ai compris, tout cela représente le danger que nous devrons traversé mais qu’elle y sera la récompense ?
- Ceci est un mythe, certains quidams croient fortement, que la récompense est exceptionnelle.
- Comment ça un mythe ?
- Et bien personne n’est jamais revenu avec vous seriez le premier, car vous pouvez y arriver
- Des centaines de bougres, ont essayé et vo….
- Non je ne vous fais rien du tout, les récompenses sont les suivantes :
-
1. Une terre de 15 Hectares, avec une demeure longue de 300 pieds et haute de 200 pieds.
2. Un trésor de 10 Millions de pièce d’or, pas d’argent d’or.
3. Une réserve de pas moins un millier de gemmes.
4. Le mythe dévoilé.

Et c’est sur cette fin que resta coi notre héro.
L’être se leva lentement, et commença a partir fit cinq six pas (le nombre importait peu sur le moment) et se retournât :


- Vous avez jusqu'à dimanche sois 5 jours pour vous décidé, votre réponse sera la bonne ou bien elle sera la dernière.

Puis il disparut sans que personne ne le remarque, il n’y a que moi, qui est vu cette ombre se déplacé dehors, cette ombre se déplaçant a la vitesse des vents, cette ombre qui glace le sang et qui effraient les animaux.
Dimanche cela laissait peu de temps pour se préparé.


_________________
Naim Tenebreux, Ambassadeur & General de l'ordre The Knight of Destructuion

©Pittchounne
Revenir en haut Aller en bas
http://hardkor.forums-actifs.com/portal.htm
Naim Tenebreux
Diplomate révéré
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Humeur : Coeur de pierre

MessageSujet: Re: Le Rp du Naim   Lun 4 Oct - 19:09:28

La Quête

Et Dimanche arriva, plus vite et plus rapidement que le vent se déclenchant en pleine mer. Du moins c’est ce qu’il crût, car jamais il n’avait vu de tels vents.
L’homme revint le voir a sa ferme, au moment même ou il commençait à affuter son épée et ou il devenait de plus en plus impatient.
Assis sur une souche nôtre héro posa alors sa pierre a aiguiser, regardant et étudiant la démarche de l’homme en noir. Il le dédaignait plus que toute autre chose, mais son seul profil et sa démarche incarnait en lui un très grand respect et une grande expérience du combat, notre héro le savait car âgés d’un petit peu moins la vingtaine d’années, il restait encore très érudit, et les livres sur les chevaliers et autres personnage restait encore présent dans sa tête. Bien qu’il y eut peu de livre d’écrit l’érudit de son village tenait a se qui ressemble maintenant a une bibliothèque. Des étagères sur plus de 20 pieds de hauts, remplie de livre classé par leur thème, certain était très intéressant et datait certainement d’une époque fort lointaine. L’homme en noir s’approcha donc, notre héro estimant qu’il serait préférable de garder sa lame sous la main mais sans être opportun pour l’homme jugea préférable de la garder a la main lame vers l’arrière.


- Avez-vous prie votre décision ? Est-elle la bonne ?
- Cela ce sera a vous de me le confirmé, mais comment être ….
- Sur de ma bonne fois ? Vous ne pouvez pas et vous ne pourrez jamais cependant si un sceau royal peu vous satisfaire.
- Non, si fait. J’ai votre parole et cela me convient bien. Car toute personne a un honneur même si de nos jours cela se perd fortement je pense qu’il faut respecter cet honneur rien que pour sa mémoire. Etes-vous un homme d’honneur M’sieur ?
- Si fait, j’en suis un. Cependant cela ne répond toujours pas a ma question, mais je suppose qu’elle comporte donc une affirmation.
- Non, vous vous trompez sur moi. Je n’ai nul besoin de demeure plus vaste que la mienne, de richesse perdu que personne ne saurai quoi en convenir, et de gloire dont personne ne se souciera. Je n’ai nul besoin de cela car ce n’est pas ce qui me caractérise.
- Pourtant je vous ai vu vous préparé, vous échauffé pour cette quête rassemblez votre bétail et votre matériel. Aimez-vous vivre dans la crasse et la poussière ? Aimez-vous vivre comme un porc dans son enclot ?
- Si fait, répondit notre Héro avec un sang froid que très peu savent maîtriser. Si fait, c’est ici et comme cela que je veux vivre, car c’est comme cela que je suis.
- Arrêter avec votre manière de savoir vivre, est-ce donc cela que vous voudriez laisser a vos enfants ? Est-ce cela que vous souhaiteriez léguer comme héritage ? Une grange morte, au mur passé et au granit s’effondrant ? Vous valez mieux que cela.
- Je n’ai nul besoin de quête pour laisser un héritage, car je n’aurai pas d’héritage. Un vœu fait et créer depuis votre visite.
- Cela vous pouvez en être sur !

Et c’est ainsi que commença le combat, mais comment battre quelqu’un qui n’as quasiment rien d’Humain ? Quelqu’un qui exécute les mêmes mouvements d’un Humain certainement depuis des décennies voir des siècles ? Il ne lui restait qu’une seule solution :
Tenter le tout, pour le tout. Esquivant l’attaque éclaire de son adversaire en pratiquant une roulade de côté, notre héro ramena sa lame devant lui et prie son point d’équilibre. La lame courte mais tranchante de son adversaire planté dans le sol était seulement a une dizaine de pied de lui. Mais son adversaire si trouvait aussi, lui tournant le dos certes, mais il était la présent. Les possibilités d’attaques sont nombreuses par derrière, seulement, Le Code de l’Honneur l’interdit, ainsi que la raison qui précise qu’il ne faut jamais sous estimé un adversaire, qu’il soit petit ou grand, mince ou large. Un adversaire, a toujours une force caché en lui. Notre être se retournât et regarda notre Héro l’attendre :


- Un code de l’Honneur. Cela se fais rare de nos jours seul les grands chevaliers l’ont et encore, tous ne le respecte pas.
- Si fait, cela vient de l’éducation.
- Fort bien cela sera fort intéressant.

Il s’approcha levant alors son arme, c’était une simple dague, mais simple était le mot qu’il ne fallait pas employer. Sa garde était assez simple, il jugea du coin de l’œil, un manche de bois entouré de lanière de cuir, la garde elle était par contre recouverte d’un fin filet d’or et constitué principalement de métal, la lame elle était la plus intéressante. Courte, coupante recourbé, une lame pouvant passer les côtes de maille et les armures sans avoir besoin de s’effiloché. Un coup rapide en avant sur son adversaire et notre héro compris qu’il lui faudrait plus que son savoir faire pour vaincre son adversaire. C’est lors d’une des trois parade qui suivirent qu’il remarqua seulement les inscriptions sur la lame, et il lui fallut encore trois bonne botes pour les déchiffrées. « Focus », ce qui signifiait bien entendu, « Feu ».
Il sut aussi a se moment la qu’il ne devait être touché par cette lame, car sinon il encourrait une souffrance comme jamais il ne pourrait connaître. Les botes, les feintes, les parades se succède a tour de rôle. Notre héro se demanda alors si l’adversaire en face de lui était fatigable, ayant lui une très grande autonomie, il contait la dessus pour jouer en sa faveur mais au bout de la demi heure de combat il dut laisser aller cette tactique, ses muscles se raidissaient, et devenait plus lents, les bras lourd comme la pierre peinait et renâclaient a soulever sa lame qui devenait monstrueusement lourde. Son adversaire, comprenant sa faiblesse redoublait de coup et de parade mais sentant la fin arriver il fit une erreur. Une erreur de débutant qui aurait put lui couter la vie si notre Héro était en forme, mais il ne l’était pas. Notre être se retournât pour voir qu’elle personne arrivait a bride abattue dans son dos, ce qui permit a notre Héro de lancer de ces dernière forces une attaque sur les épaules de l’être en noir. L’épée se brisa sous le choc, mais le restant de lame laissât une estafilade dans sa cape et dans la chair de son bras. L’être se retournât et regardant devant et derrière lui a la fois sauta sur le toit de la maison.


- Puisque tu ne veux pas me suivre. Perd ce qui t’es le plus cher.

Et d’un murmure il mit feu au toit de chaume de la maison. Notre Héro rejoins par les paysan d’à côté était en sécurité mais il voyait entre ses paupières mis closes, sa demeure bruler comme brulerai sa récolte de foin en cas de pluie. Il murmura pour lui-même avant de sombrer dans un silence d’or.


- Toute vengeance se paye. Tu t’es venger, mon tour viendra et a ce moment la, Je serais la.

_________________
Naim Tenebreux, Ambassadeur & General de l'ordre The Knight of Destructuion

©Pittchounne
Revenir en haut Aller en bas
http://hardkor.forums-actifs.com/portal.htm
Naim Tenebreux
Diplomate révéré
avatar

Masculin Nombre de messages : 6341
Humeur : Coeur de pierre

MessageSujet: Re: Le Rp du Naim   Sam 6 Nov - 1:19:20

Le Ka I

Il se permit d’attendre une semaine afin d’examiner les objets que l’être avait laissé tombé dans son combat, et aussi pour se rétablir complètement et s’entraîné de manière a pouvoir commencé réellement sa quête. Le sac que l’être avait laissé était un simple sac banal. Il ne comprenait rien d’autre que des ustensiles pour le voyage, et quelques herbes de soins, dans une poche secrète notre héro découvrit un couteau. La lame recouverte de symboles et de runes, se courbait légèrement en avant afin de pouvoir glisser légèrement sous les armures des adversaires, son manche était polis a son extrême limite ce qui, par des mains d’hommes aurait dût le fragiliser, mais le manche n’en était que plus résistant sur ce couteau. Les bijoux incrustés ne ressemblaient à rien de connus comme si le manche n’était qu’un seul et même être.
Les bijoux ne fondait qu’un avec la lame et le manche une harmonie parfaite entre eux. Il s’entraînât jour et nuit afin de se préparé au mieux a sa quête. Sa véritable quête. Pas celle du Démon mais la sienne qui est de retrouver le Démon. Ses voisins lui fournirent un lit et de la nourriture pendant cette sombre période. Période ou il dû faire le deuil de sa maison perdu, le seul et unique bien qui lui restait, qui le rattachait a cette Terre.
Et c’est ainsi qu’il se mit en route. Les habitants du village détournant le regard a son passage. Il était devenu une autre personne, il n’était pas quelqu’un de méchant, il souhaitait juste sa vengeance. Son corps s’était rebâtit il avait pris en largeur d’épaule et en muscle, mais cela était masquer par les vêtements trop grand qu’il portait sur le lui. Ainsi marchât-il jusqu'à ce que le soleil atteigne son crépuscule et que la lune apparaisse. Il bivouaquât dans un endroit qu’il connaissait bien, petit il y chassait pour se procurer a manger. La nuit se passa sans incident. Il s’y attendait et n’en fut pas surpris. Il lui fallût pas moins de treize jours de marche pour atteindre la sortie de son territoire. Quand il fût en vue des montagnes il su que la limite n’en était que plus proche, il lui fallut encore huit jours de marche pour les atteindre. C’est ainsi qu’il arriva au pied de ses montagnes, ses montagnes ou même le roi n’osait s’en approcher après avoir perdu ses généraux dans une partie de chasse.
La légende veut que le Roi soit venu du Sud-est avec ses huit généraux. Elle veut aussi que pendant cette partie de chasse les généraux sont montés à cheval après un animal, et qu’en haut de la troisième plateforme de neige, ils durent descendre de cheval pour la poursuivre. Enivrer par le vin ils les hommes continuèrent ignorant alors qu’une tempête se préparait a l’horizon. Le Roi et sa garde personnel, demandât a ce que l’on montât le camp. Les généraux ne pouvaient redescendre car la tempête commençait à faire rage. Quant aux autres ils durent se mettre très rapidement à l’ abri car la neige recouvrit très rapidement les tentes en toiles. Les généraux ne purent se protéger car la paroi sur laquelle ils se trouvaient était pleine Est, sois la ou les vents les plus froid vienne. Tout les soldats moururent se jours la le roi se retrouvait sans défense face a la nature pendant une journée. Sa seconde garde personnelle n’arriva que le lendemain, pour établir les morts. Cependant aucun généraux ne fut retrouver, et depuis ce temps le roi porte un masque. On dit que c’est parce qu’il a été défiguré par la nature et qu’il se veut plus fort qu’elle. Voila les Montagnes Maudites par le Roi et le sang d’innocents se trouvent en face de moi. Et elles ne m’arrêteront pas.
Notre Héro avait déjà étudié les montagnes dans son passé mais toujours refusé de s’en approcher a cause de la légende. En faite la ou se trouvais le Domaine de son Roi il existait plusieurs entrée réelle mais toutes aussi dangereuse.
• La première consiste, et elle est de loin la plus simple a emprunté le Canyon Du Grand Nord, mais une embuscade serait facile dans cet étroit passage et il est gardé par des mercenaires.
• Le deuxième consiste a passé par l’Ouest, par une Mine. Selon les rumeurs ce passage aurait été bouché durant la Guerre du Cinquième Roi. L’avis de Nôtre héro n’est que personne n’as le courage de passer au travers des brigands qui gardes cette portes pour leurs profits personnels.
• Le troisième consistait simplement à passer par le Sud et de louer un vaisseau qui l’emportera par delà le Territoires des Brigands et des Mercenaires ou une guerre fait rage depuis plus de deux cents ans.
• A l’Est-ce sont les montagnes les plus grandes, Les anciens les appellent « Le Bout De La Terre » car personne n’osant s’y aventurer n’en est revenu ils pensent donc qu’il n’y a que la mort par se chemin.
Mais il a entendu parler d’une rumeur selon lesquelles des contrebandiers passeraient par le Nord-est, par la Plaine du Roi. La ou le Roi devint défigurer selon la légende. Et c’est ici qu’il passera. Notre Héro se trouva un Lit de rivière pour se laver et faire un peu de nettoyage dans ces ustensiles, il se mit aussi à confectionner un léger piège qui le réveillera en cas d’intrus. Il le devait car il avançait dans les contrées les moins sûrs du royaume. Il sait aussi que des contrebandiers passent par la et que donc la prudence est de rigueur. Il ne se passa rien cette nuit la, aussi partit-il donc établir sa prochaine route dans les montagnes. Il commença à inspecter les parois les environs. Lors d’une escalade de reconnaissance il découvrit une grotte, n’osant d’abord s’approcher de peur que ce ne sois le repaire des brigands, puis la curiosité l’emportât alors qu’il escaladait la paroi au dessus de l’antre, il se laissât tombé sur la petite plateforme. Il se rendit tout de suite compte de son erreur, ce n’était pas une petite plateforme comme il le pensait mais un passage qui aurait permis de faire passer des carrosses de bourgeoisie. Il sorti une torche de son sacs et l’alluma en s’enfonçant dans la grotte. Il fit une dizaine de pas qu’il sût qu’il avait raison. Les contrebandiers en avaient fait leurs repaires mais il semblait inutilisé depuis des jours, voire mêmes des mois. Il continuât néanmoins sa découverte se disant que de toute manière ce n’est pas maintenant qu’ils vont revenir. Et c’est ainsi alors qu’il n’avait rien trouvé d’utile à l’intérieur que son Ka le mit en garde. Quelque chose au fond de lui, lui disait que les ennuis arrivaient. Il se terra au fond de la grotte sous de vieilles couvertures puantes et infesté de petite bête. Son Pa lui disait toujours qu’il fallait se méfier du Ka, il est comme le vent, il vient et va de sa toute puissance et rien ne lui résiste. Les contrebandier arrivèrent et commencèrent à s’installer, tout de suite il vit que l’organisation et le commandant était les mots qui les caractérisait le plus, l’organisation c’est le commandant qui la faisait, il semblait fin stratège, ce qui est une valeur inestimable a l’époque de notre héro. Commandant tout simplement parce que la quinzaine de soldat qui le protégeait était suffisamment redoutable pour combattre un grizzli, avec Honneur. Mais il découvrit rapidement le point faible de ses hommes, ils étaient grand et puissant, mais aussi lents et légèrement crané. Le crépuscule commençât à arriver le Commandant parla a ses hommes dans une langue qui lui était inconnue. Ils firent un feu de camps dans la grotte et 4 sentinelles se postèrent a l’entrée. Notre héro sut tout de suite que le Commandant avait senti le piège que son Ka l’avait prévenu. Il attendit des heures et des heures, jusqu'à se que quasiment tout les hommes s’endorment. Il sorti discrètement de sa cachète et commença à regarder les hommes endormis. En tout ils étaient 29 dans la grotte, plus dans la seconde grotte découverte plutôt le Commandant et ses 13 soldats, sans oublier aussi les quatre ou cinq sentinelles qui montent la garde dehors. Trop risqué d’essayer de les tuer un par un. Au moindre bruit, certains pourraient se réveiller et déclencher l’alerte. Accroupis dans un coin d’ombre, il essaya d’imaginer un plan. A ce moment la les sentinelles entrèrent pour se faire relevé, il put les compter exactement, c’est alors qu’il n’en crût pas ses yeux les sentinelles n’était pas quatre ou même cinq mais elles étaient une douzaine. Elles devaient surveiller chaque flan de la montagne et de la vallée, chaque petite cachète devaient être surveillé avec une grande précaution de manière à ce qu’il n’y ait aucune attaque surprise. C’est alors qu’a la suite de ces douze hommes venait quatre gradé, il le savait car il portait le même uniforme que le commandant. Sauf qu’eux n’avait qu’une médaille sur l’épaule au lieu de quatre comme le chef. Soudain un soldat passa juste devant lui pour aller dans un recoin de la grotte, notre héro sorti son couteau et l’égorgeât. Il l’allongeât le plus discrètement possible et mis par-dessus ses habit le la tenu que portait le soldat. Revêtu de cette tenu il commençât à se diriger vers la sortie de la grotte, la chance était de son côté car c’était a son tour de prendre la garde. Il sorti et se mit sur le versant que lui avait indiqué le général sur la carte. Il sut au premier regard qu’il devait prendre cette carte car elle ne montrait pas son pays comme il s’y attendait mais elle montrait aussi l’après montagne. Là ou le monde inconnu règne dans le domaine de son Roi. Il tua un par un les sentinelles en silence comme un véritable assassin. Il fit tomber un caillou devant l’entré de la grotte. Le général sorti l’épée au clair, notre héro saute sur le général et tombèrent de pas moins 4 mètres de haut. Les buissons amortissant leur chute protégea plus le général que notre héro. N’étant pas habitué a l’armure il l’enleva immédiatement et sorti son couteau de chasse en se masquant par un arbre proche. Le général se mit rapidement debout, ne cherchant pas à crier l’alerte mais a combattre son ennemis. Notre héro dégotât une branche et la lançât sur un arbre dans la direction opposé de la ou il devait courir. Mais l’ennemis était lui aussi malin et il vit la branche en train de plané dans les airs et se dirigeât vers son point de départ. Notre héro parti en courant jusqu'à son campement. Evitant ses propres pièges il fit une roulade à côté de son sac et en sorti une dague. Le Général arriva en courant, mais son puissant Ka l’averti d’un danger, il se mit sur ses pied en positions de combat et attendis. C’est alors que le combat s’engageât. Notre Héro frappa le premier.
Attaque de Héro Le coup est bloqué
Attaque de Général Frappe à côté
Attaque de Héro Cible atteinte (104) Dégât les dommages élémentaires additionnels causent (5.4) dégâts (Dégât par le Poison: 5.4)
Attaque de Général Frappe à côté
Attaque de Général Frappe à côté
Attaque de Héro Dégâts critiques causés (147) Dégât les dommages élémentaires additionnels causent (5.4) dégâts (Dégât par le Poison: 5.4)
Attaque de Général Frappe à côté
Attaque de Héro Dégâts critiques causés (161) Dégât les dommages élémentaires additionnels causent (5.4) dégâts (Dégât par le Poison: 5.4)
Attaque de Général Frappe à côté
Attaque de Héro Dégâts critiques causés (149) Dégât les dommages élémentaires additionnels causent (5.4) dégâts (Dégât par le Poison: 5.4)
Attaque de Général Frappe à côté
Attaque de Héro Le coup est bloqué
Attaque de Général Frappe à côté
Attaque de Héro Dégâts critiques causés (157) Dégât les dommages élémentaires additionnels causent (5.4) dégâts (Dégât par le Poison: 5.4)
Attaque de Général Frappe à côté
Attaque de Héro Cible atteinte (100) Dégât les dommages élémentaires additionnels causent (5.4) dégâts (Dégât par le Poison: 5.4)
Attaque de Général Frappe à côté
Attaque de Héro Dégâts critiques causés (158) Dégât les dommages élémentaires additionnels causent (5.4) dégâts (Dégât par le Poison: 5.4)
Attaque de Général Tombe à terre et s’endort pour l’éternité.

Héro gagne et subtilise 3 Pièces d'argent, La carte du territoire.
Héro reçoit 3 EP et Général reçoit La mort.
Dégât - Attaquant 1013.8/ Dégât - Défenseur: 52

Notre Héro se remit assez vite de ses blessures, ce n’est qu’une estafilade au bras droit cela passera assez vite et aucun muscle ne semblais être touché. Il se fit un rapide bandage et grimpât dans sa cachette, qui est un simple drap pendu entre deux branches, résistant, silencieux, et quasiment invisible la nuit. Il ne du dormir que d’un œil cette nuit la car des gardes cherchèrent le général ou tout du moins le corps qui restait du général, car il l’avait fait roulé en bas de la colline et le corps était masqué par des buissons épineux. Il attendit deux jours à surveiller les allées et venu des sentinelles, deux jours de dur et long labeur, qui lui permirent trouver une faille dans les patrouilles brigande. Alors qu’il allait sortir de sa cachète son Ka lui dit d’attendre encore un peu. Peu de temps après un ralliement fut ordonné et tous partirent de la grotte, que se soit à pied ou à cheval ils avaient trouvé une proie, et il prendrait leurs richesses. Notre héro, descendit de sa cachète terminât son paquetage, rangeât les pièges réutilisable et pris la direction des montagnes. Il commençât en marchant a étudié la carte. Une fois arrivé au pied des montagnes il se mit à pleuvoir, Notre héro rangeât la carte et partit sur les flans de montagne. Il dut faire très attention car il passait à plus de six mètres au dessus de la route qu’empruntaient les contrebandiers, une seule petite pierre et il risquerait de se faire découvrir. La pluie couvrait le bruit de ses déplacements, et effaçait le peu de trace qui restait sur les pierres. C’est alors qu’apparut un soldat arrivant en courant avec une flèche planter dans le bras droit. Ce qui semblait être un toubib, chaman, se précipita sur lui pour le soigner. Notre Héro arrêter en pleine course essayait d’écouter leur conversation mais rien à faire, la pluie la recouvrait. Il décidât donc de continuer le chemin c’est alors qu’il arriva a la face caché de la montagne, on l’appelle ainsi car elle reste tout le temps masqué des yeux et du soleil, il règne un froid mortel, et la glace recouvre plus de la moitié de la paroi. Il découvrit a sa grande stupéfaction une petite plateforme, il y lançât son sacs dessus et décidât de regarder derrière lui afin d’assuré ses arrières. Du point de vu ou il était il voyait très bien le petit groupe de soldats. Il voyait même leur chef, c’est alors qu’a sa grande stupéfaction le Commandeur des contrebandiers se tournât vers lui, a une vitesse effroyable c’était comme si de la distance qui les séparait n’existait pas. Il se protégea derrière la paroi en se demandant s’il avait put le remarquer. Il s’assura un dernier coup d’œil mais la troupe repartait déjà. Il sauta sur la plateforme et ré-ouvrit la carte. Légèrement à l’abri par la paroi la carte resta sèche. Il la contempla pendant deux bonne heures afin de percer son mystérieux secret, mais en vain. C’est alors qu’il allait la ranger qu’une goute d’eau tombât sur la carte. Il dégoulinât en lui montrant un chemin elle passait a des endroits bien précis sur les montagnes.
Il sût que son Ka l’aidait.

_________________
Naim Tenebreux, Ambassadeur & General de l'ordre The Knight of Destructuion

©Pittchounne
Revenir en haut Aller en bas
http://hardkor.forums-actifs.com/portal.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Rp du Naim   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Rp du Naim
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le chaman draenei !!!!!!!!!!!
» Costume de nain
» Char nain
» Qualification chpt du Monde Junior 1500m
» Générateur de nom nain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Knights of Destruction :: Grande Salle :: Section RP-
Sauter vers: